À propos

Pour moi, la sculpture contemporaine commence avec Picasso ou Gonzales. Elle peut utiliser toute sorte de matériaux naturels ou fabriqués. Mon imaginaire les nourrit et fait le reste. Je ne choisis, pour réaliser une oeuvre, que ceux qui cadrent avec les rapports dont j'ai besoin, et ceux-ci tournent, presque toujours autour de la dualité. À partir d'un élément existant, je réalise non pas son double mais plutôt son complémentaire. Ces deux formes se répondent ou s'éloignent et développent ainsi des relations importantes qui s'ouvrent à la réflexion du visiteur. Quant à la couleur, c'est aussi pour moi un élément qui structure l'oeuvre. La couleur, c'est la vie et je patine, j'oxyde, je brûle, je déteriore, pour transformer le métal ou le bois en rouge, noir, bleu, vert, jaune...

Blaise